Le présentateur populaire de France 2, Michel Drucker, a rouvert le lieu de travail après avoir passé deux mois dans sa résidence principale du sud de la France. L’homme qui est connu pour être hypocondriaque avait quitter la capitale sans attendre l’appel téléphonique.

Michel Drucker a confié au magazine Voici : « J’ai eu le temps de quitter Paris lundi soir très tard, après avoir enregistré de justesse mes émission. Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde et, en plus, je suis hypocondriaque. Je vais faire un peu d’exercice, seul évidemment. ».

Il a poursuivi en disant : «J’ai su très tôt que ce n’était pas un virus comme les autres, grâce à mon frère Jacques, épidémiologiste. Dany et Stéphanie m’obligent à porter tout le temps des gants. Je fais attention. Il faut rester chez soi, même si ce n’est pas facile. Il faut s’armer de patience…?. Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde… ».

Le grand journaliste qui a actuellement 77 ans, était toujours profondément attristé par la mort de son fidèle collègue Guy Bedos. De nombreuses célébrités lui ont rendu hommage, avec des messages très personnalisés sur le web.

Par rapport à son ami Guy Bedos, Michel Drucker a annoncé : « Hier c’était magnifique. C’était vraiment drôle et très émouvant ».

Tout en ajoutant : « Il a terminé sa vie dans un autre endroit. Il était très triste, très fatigué et il mangeait peu ».

Michel Drucker n’a pas hésité à confirmer que, le défunt se sentait en solitude à cause du confinement qui l’a séparé de ses enfants : « Cette pandémie qui est arrivée à un très mauvais moment a empêché Guy Bedos de voir sa famille pendant plus de deux mois », a indiqué le grand journaliste.