Après avoir resté silencieux pendant tout l’été, David Hallyday vient de signer son retour à la lumière et évoque indirectement l’affaire de l’héritage. Une révélation qui pourrait choquer Laeticia Hallyday. En fait, il n’a pas abandonné le droit moral.

En effet, le chanteur signera son grand retour scénique en novembre à l’occasion de la reprise de sa tournée.

Pour le coup, il se confie au micro de RTL, où il n’a pas été épargné à une question sur la guerre de l’héritage de son père, terminée après deux ans et demi de guérilla.

Il faut dire que l’exercice du droit moral, David Hallyday, y tient.

Loading...

« J’ai toujours mon avis à donner. Je pense que c’est toujours bien », a-t-il déclaré, soulignant qu’il fait le même métier que son père. Donc, il a une certaine légitimité.

« Je pourrais donner un avis assez bienveillant sur sa carrière et la suite. La continuité c’est très important. J’aurais mon mot à dire. La loi le prévoit de toute manière », a-t-il par ailleurs précisé.

En effet, c’est sa rétorque à Laeticia Hallyday qui confirmait dans « Paris Match » que ses beaux-enfants n’héritent pas du droit moral.

« Ils n’héritent pas du droit moral mais j’exercerai cette mission dans le dialogue. Je suis la gardienne de la mémoire de mon mari, comme il l’a voulu. Sur ce point, ses dernières volontés sont respectées, avait-elle lâché.