Cyril Hanouna accueillait dernièrement sur le plateau de Touche pas à mon poste une pote proche de l’ex-vedette de téléréalité. En effet, Sylvie Ortega Munos, femme de Ludovic Chancel, le fils unique de Sheila, était reçue sur le plateau de l’émission fétiche de C8.

Décédé en 2017 à la suite d’un excès médicamenteux, Ludovic Chancel a maintenant laissé sa femme seule et c’est le 8 octobre dernier qu’elle abordait de son amie Loana sur le plateau de C8.

En effet, Sylvie Ortega, intime de Loana, a donc livré de ses nouvelles, après son hospitalisation, sur le plateau de Touche pas à mon poste. D’après elle, « Il y a certaines personnes néfastes à côté d’elle » fustigeait-elle en évoquant des fréquentations de la championne du premier Loft Story. En effet, Sylvie Ortega confirme même que Loana a très bien identifié les personnes qui sont nocives pour elle et qui ont une influence négative sur son quotidien. En effet, il paraitrait que ces gens aient non juste une mauvaise influence sur Loana, mais qu’elles aient aussi de mauvaises intentions.

En effet, Cyril Hanouna a ensuite demandé à Sylvie Ortega ce qu’il était possible de faire pour aider Loana actuellement. En effet, Sylvie Ortega confirme que dans un premier temps, il faudrait déjà qu’elle « s’aide elle-même ». Elle affirme en réalité qu’elle est encore amoureuse de son ex-époux, et qu’il faut forcément qu’elle parvienne à se débarrasser de cette liaison nuisible et de cette personne qui a « une emprise terrible sur elle ». D’ailleurs, c’est peut-être à Fred Cauvin, l’ex-conjoint de Loana à qui Sylvie Ortega faisait référence en parlant des « personnes néfastes ». En effet, si l’homme confirme s’être éloigné de son ex-compagne, il paraitrait qu’il se trouvait pourtant encore dernièrement à son domicile.

Par ailleurs, une personne intime de Loana aurait déclaré à Star Mag : « Si le psychiatre de la structure qui l’accueille a estimé qu’elle n’était pas en mesure de donner son consentement à une hospitalisation et que sa sécurité était en danger, il a donc exigé une signature d’un tiers se portant garant comme personne de confiance ». En effet, si l’on n’a pas l’identité de ladite personne de confiance, on espère que Loana pourra très vite sortir de la structure psychiatrique et qu’elle pourra reprendre le cours de sa vie en peu de temps.