Ce début d’année 2020 fut délicat. En effet, personne n’avait pensé qu’il faudrait gérer durant de nombreux mois la crise occasionnée par un virus qui est arrivé de l’autre bout du monde.

Et pourtant, ce virus est entré et a chamboulé une grande partie du monde durant de nombreux mois chacun cherchant un remède pour juguler la propagation de celui-ci dans son pays afin de protéger la population.

Enfin, la France, comme plusieurs autres pays dans le monde, a choisi la stratégie du confinement généralisé de la population le temps que cette première vague d’infection se tasse.

Ainsi, durant plus de deux mois il était question de s’isoler chez nous et que ce fut dur, notamment si on habite dans un petit logement et en clan. Alors, absolument tout le monde souhaitait aller en vacances d’été.

En effet, plusieurs étaient ceux qui avaient cochés quelques jours, voire semaines pendant cette période pour s’évader, se libérer du quotidien et enfin songer a autre chose que ce virus l’espace de quelque temps.

Des vacances qui virent au tourment
En effet, Corinne Masiero avait-elle opté pour l’Ardèche comme destination, mais elle a souhaité voyager et vivre proche des habitants de cette région, elle a donc préféré de loger dans un clan.

Le hic, c’est que ses vacances ont vite tourné au cauchemar lorsqu’elle a compris que la mère était violente de manière régulière envers ses trois propres gosses !

Par ailleurs, l’actrice ne s’est alors pas désenflée, elle a pris sous son aile ces trois enfants pour les protéger de leur mère et s’est présenté dans la gendarmerie la plus proche pour déposer une plainte contre celle-ci.

Dernièrement, elle a relaté cette horrible histoire dans le Parisien et elle en a profité afin de tirer sur le gouvernement.

D’après elle, il n’y a pas assez d’engagement au niveau des pouvoirs publics pour ce qui est de la réception des plaintes et de l’éducation afin d’en finir avec les violences.