Charlotte Casiraghi, ainsi que les autres membres de la famille princière, attendus sur le 19 novembre prochain à l’occasion de la fête nationale monégasque, seraient très inquiets pour Charlène de Monaco. La crainte d’une séparation.

La première dame du Rocher ne serait pas remise d’aplomb.

Pour le magazine Voici, toujours très bien informé, la convalescence la maman de Jacques et Gabriella ne serait pas terminée. Elle demeure encore vulnérable.

Pour la princesse Caroline de Monaco, ses enfants dont Charlotte Casiraghi, qui se font discrets depuis le retour de la princesse, il ne serait pas exclu que Charlène de Monaco repartent en Afrique du Sud, le pays de son adolescence.

« Parmi les très proches, certains vont même jusqu’à penser qu’il pourrait y avoir annonce de séparation avant la fin de l’année… », a confié une source, qui a décidé de se confier sous le sceau de l’anonymat.

« Personne n’est dupe des tensions familiales qui s’annoncent », glisse la publication.

Charlène de Monaco n’a pas accompagné son mari à Dubaï pour l’exposition universelle, pour laquelle elle a été remplacée de pied levé par la princesse Stéphanie de Monaco.

Pour Voici, en attendant, son éventuelle apparition sur le Balcon pour la fête nationale, la tante de Charlotte Casiraghi « va rester au calme et réfléchir à la suite ». « Un nouveau départ ».