Si Charlotte Casiraghi change régulièrement de coupe de cheveux, ce serait en raison d’un surprenant complexe, qu’elle aurait hérité de sa grand-mère, la princesse Grace.

Ce complexe, il en a été question dans les colonnes du magazine « Neue Post », qui reprenait les révélations de Sophie Adriansen, auteure de Une Américaine à Monaco, une biographie consacrée à Grace Kelly.

Alors qu’elle était considérée comme l’une des plus femmes du monde, un complexe qu’elle semble s’être fabriquée gâchait son quotidien.

Sa fille Caroline de Monaco et sa petite-fille Charlotte Casiraghi qui ont hérité de sa beauté sont aussi supposées composer avec ce complexe dont la nature est précisée par Sophie Adriansen, qui a écrit deux ouvrages sur la princesse Grace. Elle est également l’auteure de Grace Kelly – D’Hollywood à Monaco, le roman d’une légende, Paris, (Éditions Premium).

A lire aussi  Audrey Lamy maman d’une petite fille, un an et demi après sa fausse-couche

« Grace, complexée par sa mâchoire qu’elle avait carrée, comme le reste de sa famille, cherchait la coupe de cheveux qui atténuerait ce qu’elle considérait comme un défaut », a précisé l’écrivaine de 39 ans.

Pour atténuer ce qu’elle considérait comme une particularité physique, elle adoptait une couple « avec la raie sur le côté, qui ne la convainquait guère ».
Ses proches lui ont « suggéré d’assumer sa mâchoire plutôt que de tenter de la dissimuler ».