Charlotte Casiraghi, Béatrice Borromeo, « écran de fumée », ce rôle imposé en l’absence de Charlène

Charlotte Casiraghi, Béatrice Borromeo, Pierre Casiraghi et l’ensemble de la famille princière seraient appelés en renfort par le prince Albert et Caroline de Monaco. Leur but faire écran de fumée si besoin.

« L’enjeu de la fête nationale monégasque », titre le magazine Voici, qui revient sur l’exil forcé de Charlène de Monaco en Afrique du Sud.
Elle serait aux prises avec une addiction à un dangereux cocktail de somnifères et d’antidouleur.

Elle souffrirait à cause d’une vieille blessure, qu’elle aurait contractée durant des années de compétition de natation.

Son retour serait prévu sur le Rocher en novembre à l’occasion de la fête nationale, et sa dame de compagnie serait d’ailleurs en principauté pour organiser son accueil dans les moindres détails.

Toujours très fragilisée, Charlène de Monaco ne serait pas prête pour un retour sous les projecteurs. Caroline de Monaco, gardienne du Palais, éprouverait quelques angoisses.

« Beaucoup pensent que Charlène n’est pas prête. Si elle rentre, elle fera quelques apparitions publiques archi-millimétrées pour faire illusion », a confié une source à Voici, avant de rappeler l’importance de cette fête nationale pour le prince Albert et Caroline de Monaco.

Le but étant d’enrayer les rumeurs et de faire bonne figure ». Les autres membres de la famille princières, notamment les quatre enfants de la princesse seraient appelés en renfort.

« Caroline et Albert – qui espèrent la présence de Charlène – pourront, si besoin, compte sur les autres membres de la famille pour faire écran de fumées.

Cyril Hanouna a le cœur brisé : Kelly Vedovelli loin de lui remonter le moral?!

Jenifer, Patrick Fiori père biologique de son bébé, la vérité éclate enfin !