En effet, les bruits de grossesse au sujet de l’épouse du prince Albert II de Monaco persistent nonobstant la ligne parfaite qu’elle affiche.

Le magazine allemand Neue Welt aborde en réalité au sujet de la princesse qu’il affiche en Une la possibilité de la deuxième grossesse. «Un bonheur secret », un titre qui ferait référence à l’état supposé de Charlène de Monaco qui serait de nouveau enceinte, cinq ans après avoir donné à la principauté deux merveilleux jumeaux, Jacques et Gabriella.

Mais cette nouvelles semble peu crédible, particulièrement après le lourd séance de sport qu’a effectué la princesse Charlène à la mi-septembre en participant à la compétition de « water bike » organisée par sa fondation, à l’occassion de son engagement pour la prévention des noyades. Le Monaco water bike challenge visait à « promouvoir à nouveau les programmes de la Fondation Princesse Charlène, “Learn to swim, pour l’apprentissage de la natation” et “Water Safety, pour la prévention de la noyade” », pouvait-on lire sur la page Facebook de la fondation.

En effet, la course aquatique s’étendait sur 180 km, avec pour départ Calvi en Corse. Deux équipes s’affrontaient :

Serenity, dirigée par l’épouse du prince Albert II, et Notorious, conduite par son frère Gareth Witstock, aussi secrétaire général de la Fondation Princesse Charlène de Monaco. La princesse Charlène de Monaco et son équipe ont remporté la course au bout de 22 heures et 33 minutes, soit 14 minutes de moins que Notorious.

La princesse Charlène est tombée dans les bras du prince Albert II à son arrivée à Monaco, a colporté le magazine Ici Paris. «Tremblant de joie d’avoir remporté le défi avec son équipe», la maman des jumeaux s’était retourné vers son mari, «réclamant réconfort après cet effort lors d’une séance de vélo marin de 180 kms», a commenté la publication.

« Je suis une maman, j’ai des devoirs envers mon pays, j’ai parfaitement conscience du caractère un peu… hors norme de cette aventure », confiait Charlène de Monaco tandis qu’elle révélait l’identité des membres de son l’équipe.

Ceux qui courraient à ses côtés pendant cette traversée de la méditerranée baptisée « The Crossing: Calvi – Monaco Water bike Challenge ».

Juste quelques couacs avaient été enregistrés à quelques heures du départ de la course. Le plus connu fut l’absence à cette course du binôme de la princesse, Conor McGregor, avec qui elle s’était toutefois entraînée tout l’été en Corse. « Conor McGregor aurait eu un comportement irrespectueux alors qu’il était dans un bar de Calvi, ce vendredi, au point où une femme a porté plainte pour agression sexuelle et exhibitionnisme », renseignait le site Histoires Royales qui explliquait « qu’il a également été visé par deux enquêtes pour agression sexuelle en Irlande, selon le New York Times ».