Isolée en Afrique du Sud, officiellement pour raisons de santé, Charlène de Monaco aurait mis dans l’embarras son propre clan, notamment son frère Gareth, contraint de s’activer pour faire oublier son absence.

Il est en effet partout depuis l’épouse du prince Albert de Monaco a quitté le Rocher pour l’Afrique du Sud.
«Le clan Wittstock s’est tout autant activé ces derniers mois. Gareth, frère cadet de Charlène et secrétaire de sa fondation, a maintenu et contribué à la médiatisation de tous les événements caritatifs où sa sœur était attendue », rapporte le magazine «Gala », qui s’interroge sur les raisons de la « fuite » de la première dame. Son retour serait programmé pour fin octobre dernier. Les Monégasques ne croient plus à son retour.

«Chanell, épouse de Sean, le frère cadet de Charlène, et directrice de la branche sud-africaine est montée plusieurs fois au créneau pour faire le point sur l’état de sa belle-sœur et démentir les rumeurs d’un divorce », précise la publication.

A lire aussi  Kendji Girac face au drame en région parisienne, sa réaction à une mort brutale

Cette absence prolongée de la maman de Jacques et Gabriella mettrait mal à l’aise le clan.
D’après le magazine Public cette fois, peu probable sur la princesse Charlène revienne avant la fin de l’année.

« Il y a quelques semaines, Albert promettait qu’elle serait de retour fin septembre. Charlène, elle, sous-entendait qu’elle resterait en Afrique du Sud plutôt encore un mois supplémentaire… Il y a déjà un continent entre elle et son mari et plus de la moitié d’une année. Autant de distances qui n’augurent rien de bon », annonce l’hebdomadaire.