Après le retour de Charlène de Monaco après plus de huit mois d’isolement en Afrique du Sud pour raison de santé, une décision serait prise par les membres de la famille princière monégasque dont le prince Albert et Caroline de Monaco.

Il s’agit de l’aider à se sentir enfin en sécurité au Palais, où elle se serait sentie si malheureuse depuis des années.

«Elle ne supportait plus la pression et la malveillance de certains membres de la famille qui la font souffrir en silence depuis dix ans », a confié une source au magazine Voici qui a dévoilé la vraie raison de sa « fuite » du Rocher en février dernier afin de se réfugier en Afrique du Sud, le pays ancestral de son adolescence.

La maman de Jacques et Gabriella aurait espéré en finir d’une dépendance aux antidouleurs avant que le prince Albert lui « ordonne » de soigner sa dépendance, sous la supervision d’un médecin de l’hôpital Princesse Grace.

Sur le Rocher, elle « est en permanence observée, jugée et détestée ». La princesse Caroline, supposée être sa grande rivale.

« On se demande comment elle a fait pour ne pas partir avant. Certes, Albert l’aime à sa façon mais il n’a jamais été capable de la protéger », rapporte une proche de la première dame.

Et «les vipères du palais l’avaient tout de suite rebaptisée la sirène d’Albert. Non sans mépris», Paris Match a confirmé aussi que les deux princesses ne s’entendent pas. L’ainée des Grimaldi aurait rêvé d’un mariage aristocratique pour Albert de Monaco.

«Comme son père Rainier III, elle rêvait d’un mariage plus aristocratique pour son frère », rapportait Paris Match.

«Ses regards glaçants font frémir Charlène, comme si, racontera-t-elle un jour à une proche, une petite voix lui susurrait ce que Caroline semble alors penser tout bas: «You will never make it…» («Tu n’y parviendras jamais…») », est-il indiqué.

Mais les choses pourraient changer à l’avenir. La fuite de Charlène de Monaco aurait mis le Palais dans une situation délicate. A l’avenir, elle serait protégée davantage.