Après plusieurs séries d’entraînement de forte intensité qui ont durée des longs mois, qui a abouti à la traversée de 180 km que son équipe a gagnée, la princesse Charlène était complétement épuisée.

Et c’est compressible, l’ex nageuse ne s’est pas ménagée les 12 et 13 septembre dernier pendant lesquels, son équipe et elle ont couru avec des hydro vélos pendant 24 heures à l’occasion de la course de water bike initiée par la Fondation Princesse Charlène de Monaco, autour des thématiques « Learn to Swim » et « Water safety ».

En effet, la princesse Charlène, qui pilotait l’équipe Serenity, l’a gagné sur Notorious, amenée par son frère et secrétaire général de la Fondation, Gareth Wittstock.

Cependant, Charlène de Monaco n’a pas été aperçue ce 19 septembre aux côtés de sa femme, pour la seconde édition du World Clean Up Day, organisé par Sébastien Uscher, de l’association Stand Up for planet, en collaboration avec la mairie de Monaco.

Autour « du nettoyage dans les ruelles de Monaco -ville », le but poursuivi est « le ramassage des déchets et la sensibilisation de la population ». « Quatre actions de nettoyage ont été menées en Principauté et dans les communes avoisinantes, qui ont permis de récolter 210 kilos de déchets », a informé le palais du Rocher.

En effet, si la raison de l’absence de la princesse Charlène à l’événement auquel ont pris part les jumeaux Jacques et Gabriella aux côtés de leur père, n’a pas été précisée, on peut vite comprendre que la princesse ait accusé un coup de fatigue. « Samedi 19 septembre en matinée, S.A.S. le Prince Albert II accompagné du Prince Héréditaire Jacques et de la Princesse Gabriella, ont participé, dans les ruelles de Monaco-ville, à la 2ème édition du World Clean Up Day en Principauté », on pouvait lire sur la page Instagram.

« Le prince montre l’exemple au World Clean Up Day », a intitulé La Gazette. L’année passée, l’événement avait connu un succès fou au sein de la principauté. « Cette première édition monégasque de la journée mondiale du nettoyage de la planète a affiché complet pour le plaisir de tous les participants et organisateurs avec 150 inscrits et notamment la participation du Prince lors d’un atelier », informait aussi La Gazette.

« C’est l’occasion parfaite de contribuer à la sauvegarde de notre planète. Accorder une matinée de son temps libre pour la protection de l’environnement est le moins qu’on puisse faire. Cela ne coûte rien », révélait Marie, une participante du matin, qui s’apprêtait à monter à la Turbie pour la randonnée zéro déchet.