La véritable raison pour laquelle Charlène de Monaco s’est exilée en Afrique du Sud, c’est en raison d’une addiction à des anti-douleurs. Cette décision a été prise par le prince Albert pour la protéger. Elle aurait même été victime d’un épisode psychotique.

Le 1 er septembre dernier, l’épouse du prince Albert de Monaco est supposée avoir été victime d’un malaise, et même conduite aux urgences au Netcare Albertito Hospital de Ballot.

Mais d’après le magazine Voici, qui détaille les ennuis de santé de la princesse, il s’agit en réalité d’un gros problème d’addition à un anti-douleur. Une vieille blessure qu’elle aurait contractée durant ses années de compétition la ferait souffrir. Les soucis sur la zone ORL, elle les aurait de manière récurrente et se seraient greffés sur cette addiction.

Et le 1er septembre dernier, l’épouse du prince Albert de Monaco aurait fait « une décompensation (épisode psychotique durant lequel une personne perd tout contact avec la réalité et peut même être victime de bouffée délirante ».

Et durant cet épisode, Charlène de Monaco serait devenue incontrôlable.

Une source a confié à Voici : «Elle a blessé sa dame de compagnie, les deux officiers de sécurité sont intervenus pour tenter de la calmer, la scène était absolument terrible ».

Nous lui souhaitons un prompt rétablissement !