Une amie de Charlène de Monaco a livré la vérité sur un supposé clash avec le prince Albert, quelques jours avant leur mariage. Elle aurait été interdite de sortie de la principauté.

La cérémonie de mariage du prince Albert et Charlène a été gâchée par une rumeur ébruitée par le magazine «Le Point », qui assurait que l’ancienne nageuse s’était enfuie du Palais avant d’être interceptée par la police française à l’aéroport de Nice.
Son passeport de la princesse aurait été confisqué.

À l’époque, elle venait d’apprendre l’existence d’Alexandre, le fils que le prince Albert de Monaco a eu de sa relation avec Nicole Coste, une ancienne hôtesse de l’air. En août dernier, il a célébré son 18? anniversaire.

Cet épisode est exhumé par l’édition en ligne du magazine Elle, qui s’interroge sur les raisons d’exil de la princesse qui n’a pas mis les pieds au Rocher depuis mars dernier.

« Des rumeurs, certes, mais suffisantes pour que l’on raconte que Charlène aurait cherché à s’enfuir à la veille de ses noces », rapporte la publication dont le propos est mis en doute une source proche de la famille princière de Monaco.

« Ça, c’est faux, déclare le “fin connaisseur du palais”. On ne lui a jamais confisqué son passeport ou je ne sais quoi. Mais très vite, Charlène a compris qu’elle vivrait sous une loupe, et que tout ce qui pourrait lui être reproché par le sérail… le serait. »