Charlène de Monaco a affiché une belle unité avec le prince Albert, qu’elle a retrouvé sur le Rocher après huit mois de séparation. Pour les commentateurs cependant, il y aurait encore quelques petites frictions.

« Le masque donne l’impression que la princesse est séparée des autres. Elle est la seule dont le visage ne peut pas être vu », explique au magazine Bunte, Sascha Morgenster, une spécialiste de la communication non verbale.

«Cela la sépare beaucoup de la famille. Les raisons du port du masque sont sans rapport avec notre perception subconsciente », indique par ailleurs cette spécialiste.

Et d’ajouter : « De plus, elle se tient décalée derrière le prince Albert, ce qui souligne l’impression subliminale qu’il ne lui appartient pas. (…) À mon avis, ils pourraient mieux faire publiquement pour faire taire les rumeurs sur une crise conjugale ».

Paris Match s’intéresse aussi au retour de l’ancienne nageuse au Rocher, et a précisé la raison du port du masque.

C’est uniquement pour protéger sa famille, alors qu’elle vient d’Afrique du Sud, un pays qui a été confronté à une troisième vague meurtrière d’infections à la COVID-19 entre juin et septembre derniers, principalement alimentée par le variant delta.

« Depuis le début de la pandémie, le pays a enregistré près de 3 millions de cas positifs de coronavirus, dont près de 89.000 décès », a précisé un média spécialisé.