Alors que Charlène de Monaco est encore vulnérable après huit mois cauchemardesque en Afrique du Sud à cause d’une infection dans la sphère ORL, le prince Albert de Monaco ne pourrait être présent au quotidien.

France Dimanche, qui corrobore une information rapportée par Stéphane Bern dans Paris Match, affirme qu’il est aussi en pleine tourmenter. Des ennemis internes voudraient saper son autorité.

En effet, alors qu’elle a plus « que jamais besoin du soutien d’Albert, ce dernier se trouve en pleine tourmente ! », rapporte l’hebdomadaire.
Le retour de la princesse Charlène serait en effet placé sous tensions.
La nature de la crise que le prince souvenir de Monaco est précisée.

À l’aube d’un « remaniement gouvernemental annoncé pour fin novembre, le prince et plusieurs proches de ses collaborateurs, dont son ami, l’avocat Thierry Lacoste, et Claude Palmero, l’administrateur de ses biens, seraient la cible d’une impressionnante campagne de dénigrement », a fait savoir la publication.

« Depuis des semaines, des articles diffamatoires mettant en cause l’intégrité du souverain et de son entourage innocent des sites basés à l’étranger, détenus par des sociétés écrans ».

Le mari de Charlène de Monaco envisagerait de donner sa chance à une nouvelle génération de politiciens.