Catherine Laborde, ex dame météo du TF1, souffre depuis 2014 d’une maladie dégénérative, la maladie à corps de Lewy, c’est une combinaison de Parkinson et d’Alzheimer, sur laquelle elle s’est livrée sur TF1 face Andrey Crespo-Mara.

En effet, c’est à l’occasion de l’épisode du « Portrait de la semaine », de 50 min inside, le rendez-vous hebdomadaire de la première chaîne.

Et certainement, son quotidien comme elle l’indiquait dans son livre « Trembler » sorti il y a deux ans est bouleversé.

« Normalement, on dit toujours : ‘Je vais bien, merci’ parce que c’est automatique. Mais dans cette question, il n’y a pas d’automatisme. Et quand vous me demandez si je vais bien, je vous dirais que : ‘oui, quelques fois, et quelques fois, ça ne va pas très bien’ », a avoué Catherine Laborde, persuadé qu’elle finira par perdre cette lutte contre la maladie.

Alors, ce mal va gagner « la bataille », « à un moment ou à un autre ».

« C’est dommage j’aurais aimé que ça dure encore longtemps ! Mais je sais bien qu’il y a un moment où ça doit s’arrêter », poursuit fataliste celle qui est en couple Thomas Stern.
Par ailleurs, de cette pathologie, elle en avait également parler dans son ouvrage, ainsi dans les colonnes de Paris Match.

« La fatigue, les gestes pas coordonnés, les chutes ».

« Je trébuche au moins une fois par jour », regrette l’ex-dame météo de TF1.

« Mais ce n’est pas seulement le corps qui se défait petit à petit. J’ai aussi l’impression d’être beaucoup plus émotive qu’avant. Ça m’est difficile de sortir dans la rue, j’ai peur de tout », avait-elle aussi révélé au cours d’un entrevue accordée à Paris Match.