La princesse Caroline, fête au palais du Rocher, en plus de la troisième grossesse de sa fille, l’anniversaire de sa belle-fille, Béatrice Borroméo.

On dirait que Caroline de Monaco est pleinement satisfaite. En effet, l’heure serait à la fête au palais du Rocher où elle se trouve. Un festin aurait été organisé en l’honneur de Béatrice Borroméo, sa belle-fille, qui fêtait ses 35ans ce 18 août. Pierre Casiraghi a d’ailleurs publié sur les réseaux sociaux les bons moments passé avec sa femme, Béatrice Borroméo.

Les tourtereaux se sont rencontrés en 2008 au festival de Cannes. « J’étais là-bas pour Annozero [défunte émission télé de Rai 2 dans laquelle elle animait il y a une quinzaine d’années la séquence « Generazione Zero », ndlr], pour le tournage qui a fait suite à la sortie de Divo de Paolo Sorrentino. Pierre me voit, s’approche et me dit : «

Je t’aime et je vais t’épouser ». J’ai ri. Et lui : « Tu verras », racontait-elle dans Corriere Della Sera, un journal italien.

En effet, il y a de cela 5 ans que les tourtereaux ont liés leur destiné. Ensemble, ils ont eu deux enfants, Stefano et Francesco, âgés de 3 et 2 ans. « Je me réveille quand j’entends que les enfants sont debout dans la pièce voisine. D’abord, nous jouons un petit moment au lit puis nous prenons le petit déjeuner », a expliqué dans la colonne du magazine Holà Béatrice Borroméo qui passe la majorité de son temps avec ses enfants.

Charlotte Casiraghi aussi est à l’honneur. La première fille de la princesse Caroline attend effectivement son deuxième enfant de sa relation avec Dimitri Rassam, avec qui elle est mariée l’année dernière. Il n’y pas longtemps des bruits s’étaient propagées le long du couloir à propos du couple, les disant même près de la séparation.

Sans que cela soit le produit d’une infidélité, les rouilles entre Charlotte Casiraghi et son époux seraient dû aux absences répétées de ce dernier du foyer conjugal. En réalité, le producteur étant occupé par son travail, et ayant plusieurs projets à réaliser à Los Angeles, il reste souvent éloigné de son épouse pour une durée qui pourrait devenir frustrante pour cette charlotte.

Charlotte Casiraghi, qui affirmait elle-même dans le premier quart de l’année, qu’elle s’était remis à donner ses cours de philosophie, et envisageait qu’avec la venue au monde de leur deuxième enfant, les tensions au sein de son foyer allait se calmer. La période de confinement avait contribué à réveiller le discordes entre son mari et elle.

« Et comme pour tout le reste, charlotte mettra de côté tout le reste pour privilégier la plénitude de son foyer », a commenté un magazine people.