Charlène de Monaco n’aurait jamais été en bonne relation avec sa belle-sœur. La princesse Caroline se serait appliquée à lui compliqué la vie.

Charlène de Monaco a révélé certains détails de sa vie au Rocher dans les colonnes de Paris Match. Dans son numéro paru ce 27 août, le magazine révèle les contours sombres du palais du Rocher à l’arrivée de l’ex sportive. «Dans des appartements où, sans amis ni moyens propres, elle passe des heures à attendre ce prince (…) Et sourit quand elle le voit, c’est-à-dire rarement», raconte Paris Match.

Charlène de Monaco est désorientée, et surtout dénigrée. « Quelques-uns seulement se sont montrés hostiles à mon égard, rejetant ainsi le choix du souverain… Cela l’a atteint et blessé autant que moi-même », révélait la princesse en 2015 à Paris Match. Mais, c’est l’aînée des Grimaldi, avec qui l’épouse du prince Albert II n’aurait jamais été en odeur de sainteté qui parait l’avoir le plus dupé.

« Caroline de Hanovre, qui fait figure de première dame depuis la disparition de sa mère, cache à peine son dépit », a indiqué Paris Match. « Ses regards glaçants font frémir Charlène, comme si, racontera-t-elle un jour à une proche, une petite voix lui susurrait ce que Caroline semble alors penser tout bas :


‘You will never make it’ (‘Tu n’y parviendras jamais’) », a noté Paris Match
« On fait de remarques sur ses manières, on lui reproche son mauvais français – malgré les cours qu’elle prend- et son fort accent. » Si bien qu’à trois jours de son mariage, elle hésite, une source inconnue confirme qu’on « l’a convaincue de rester à coup de promesses et de démentis’’ », communique à son tour le magazine Closer.

Le jour de son mariage, elle fait couler les larmes mais qu’elle essayera de dissimuler en baissant la tête. Le rêve du prince charmant est changé en cauchemar. Et le bruit, sous le coup de ces images dramatique, parle d’un mariage arrangé. Mais ce n’est pas encore fini. Charlène de Monaco, qui n’a pas été bien accueilli fait également face à des critiques sur sa capacité à donner un héritier à la couronne.


On la traité de stérile. Mais avec la naissance des jumeaux Jacques et Gabriella, elle a su faire taire ses détracteurs. Depuis également, elle s’est vraiment investie dans son rôle au sein de la famille princière et elle prend plus au sérieux son rôle au Rocher. «Plus sûre d’elle qu’elle ne l’a jamais été, elle avance tête haute, décrochant des flèches à ceux qui l’ont dédaigné», explique le magazine.