Si Camille Combal avait l’air d’être comme tous les autres hommes, mais ça n’aurait pas pu être le cas.

Natif des Orres dans les Hautes-Alpes, le présentateur a quitté son clan pour Paris une fois qu’il a décroché sa licence en management.


Un éloignement au cours duquel il a tout de même bénéficié du « soutien inquiet de sa mère Evelyne », comme le relatait Le Parisien. «

On est partis tous les deux, je l’ai installé dans la petite chambre, le cœur serré… Il a cravaché. Aujourd’hui, quand je le vois arriver sur le plateau de TF1, c’est immense pour nous », a relaté sa mère.

Cependant, en 2015, Camille Combal subit une horrible opération à la suite d’une maladie génétique dont il a toujours souffert. Donc, il est obligé en raison de cela de faire une greffe de la cornée, aussi appelée Kératoplastie transfixiante, précise Le Parisien. « Devant l’avancée du mal, il n’a eu d’autre solution que de subir cette greffe de la cornée », a lâché le média, soulignant à cette occasion que l’ex chroniqueur de Touche pas à mon poste a lutté contre « cette maladie génétique ».

En effet, ce que sa mère affirmait réellement. Pendant l’intervention chirurgicale, il s’agissait de remplacer par une cornée provenant d’un donneur récemment disparu, la cornée malade. Alors, le 3 décembre 2018, le site LeGossip avait inutile « Camille Combal atteint d’une maladie génétique, « un drame » lui a permis de ne pas devenir aveugle ».

« Je ne suis pas devenu patron de pizzeria, c’est juste que j’ai un problème aux yeux. J’ai une conjonctivite, c’est un enfer. Je suis obligé d’animer avec des lunettes de mafieux sur la Côte d’Azur », révéla Camille Combal. En effet, la maladie dont souffre le présentateur préféré des Français serait semblable à celle d’Hélène Ségara et Brigitte Macron, précise le magazine Public.

Par ailleurs, cette même opération a privé la première dame d’une dernière visite en Angleterre où elle devait voir Camilla Parker Bowles et le prince Charles. « L’épouse d’Emmanuel Macron a d’abord présenté ses condoléances auprès de la duchesse de Cornouailles pour tous les Britanniques emportés par la Covid-19 », a lâché l’hebdomadaire.

En effet, le présentateur de Danse avec les stars aura lutté plusieurs années contre cette maladie génétique pour ne pas perdre la vue. Elle le « contraint à porter dès qu’il le peut des verres teintées ». « Il ne se sent bien que sous un éclairage tamisé. La lumière du soleil le blesse, aussi est-il obligé, lorsqu’il est chez lui, en pleine journée de vivre volets clos ».