L’ex professeure de français, Brigitte Macron, avait l’air très troublée face au comportement du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, des suites d’une situation tout à fait périlleuse face à Angéla Merkel, l’actuelle chancelière allemande. En effet, Angéla Merkel a été traitée de première dame par un centenaire.

En effet, cet imbroglio a beaucoup fait ricaner la chancelière, mais cela a provoqué des crises pour la vraie première dame de France, Brigitte Macron, qui a toujours été critiquée sur son âge et son physique. Pour l’écrivain Philippe Besson, « Elle a été déroutée et décontenancée par les attaques de la campagne ».

Avant de poursuivre : « Elle a lu quelques livres sur le sujet et a été saisie d’inquiétude, se demandant si elle saurait tenir ce rôle non défini ». Après l’élection de son époux, Emmanuel Macron doit aussi essuyer les attaques sexistes à l’égard de son épouse. En effet, les dires mauvais du chef de l’État brésilien, Jaïr Bolsonaro avait fait le tour du monde.

« Je ne veux pas en parler. Je le ferai peut-être quand ce sera le moment. (…) Entre la transmission des hôpitaux que Bernadette Chirac m’a transmis et Live (institut des vocations vers l’emploi à Clichy-sous-Bois, NDLR), je suis très très occupée. Donc, après, il y a toutes les choses qui vous arrivent à l’extérieur, et je pense qu’il ne faut pas trop être centrée sur soi parce que sinon on n’avance pas. Et là, j’ai envie d’avancer », avait déclaré Brigitte Macron.

Dernièrement, l’heureuse maman de trois enfants a apaisé sur la rigidité de son couple au micro de RTL. « Quand on n’a pas le même âge, quand on a une grande différence d’âge comme nous avons, c’est peut-être encore plus compliqué. Il y a un mot que je déteste, c’est le mot ‘cougar’. Qu’est-ce que c’est que ce mot ? Donc ça ne correspond à rien. J’ai toujours été attirée par les hommes de mon âge, sauf Emmanuel Macron, il était l’exception ».

Avant de poursuivre : « Notre couple n’est pas un modèle. Il est là notre couple parce que c’était lui, parce que c’était moi.

Bien évidemment, ça n’est pas le couple idéal parce qu’être un couple, c’est compliqué. C’est une lutte de tous les jours. ».

Par ailleurs, elle a déclaré qu’elle avait fait de la protection de l’enfance et du harcèlement scolaire son combat de tous les toujours.

« Je ne prenais pas les filles et les garçons ensemble et la parole se libérait. Quand elle ne se libérait pas, c’est à ce moment-là que je voyais quand un enfant était gêné, s’empêchait de parler. Entre quatre yeux. J’essayais aussi de gérer directement avec l’harceleur, car à partir du moment où il est identifié, souvent, il se calme ».