De par son ancien travail de professeure, Brigitte Macron a appris la ponctualité. Et c’est loin d’être le cas de son époux, qui serait toujours en retard, contraignant ses staffs à l’Élysée à trouver une parade.

Et « Le Parisien » l’indique dans sa parution du 12 octobre. En effet, le timing de son trajet est augmenté artificiellement.

« Quand il fait une sortie publique, il y a par exemple ce qu’on appelle en interne des minutes cachées », a indiqué un intime, avant de déterminer cette manœuvre.

« C’est-à-dire qu’on gonfle artificiellement la durée d’un trajet entre un point A et un point B. Comme cela, c’est du temps qu’on peut récupérer pour la suite ».

En effet, cette image du mari de Brigitte Macron n’est pas inédite, et remonte, selon Le Parisien, d’avant son entrée au château.

« C’est un bavard, une vraie pipelette. Il veut tellement convaincre chacun de ses interlocuteurs qu’il ne compte pas son temps », lâche un intime qui se confie de manière anonyme. Du coup, ça rallonge systématiquement tous ses rendez-vous ».

Par ailleurs, Emmanuel Macron, traité de maitre des horloges, a quant à lui un prétexte toute prêt.

« Je ne suis jamais en retard… puisque rien ne doit commencer sans moi », lâche-t-il parfois.

« Veuillez m’excuser pour ce retard qui n’est imputable qu’à moi-même. ».