Brigitte Macron a tout fait pour aider son mari, Emmanuel Macron, dans les élections. Elle a également essayé d’éviter un chef d’État étranger en l’écartant, mais en vain, car ce dernier sera surement présent lors de l’événement.

Et ce chef n’est autre que Vladimir Poutine, qui selon les rumeurs, l’a déjà humiliée publiquement lors de leur rencontre à Fort Brégançon l’an dernier.

L’épouse d’Emmanuel Macron était choquée par ses propos blessants et a choisi de garder le silence. Une rumeur circule prétendant que la traduction a été mal faite par les responsables, et on l’espère vraiment.

Les photos de l’événement partagées sur les réseaux sociaux montraient que Brigitte Macron était triste et que son mari, le président de la république, faisait tout pour la calmer.

Le magazine belge « La dernière heure » a publié dans l’un de ses articles du début d’année une prédiction très triste prétendant la mort très proche du puissant russe, assassiné par un membre de sa garde rapprochée.

Brigitte Macron va devoir revoir Vladimir Poutine lors du vote. Ce dernier risque de rester au pouvoir jusqu’à l’âge de 84 ans, soit jusqu’à 2036.