Ces derniers jours, le clan Tapie a défrayé la chronique. En effet, après une grosse erreur monumentale, la chaîne de télévision « L’Equipe TV » a déclenchée une forte polémique, en dévoilant en direct le décès de Bernard Tais, qui est atteint depuis de nombreuses années d’un cancer généralisé. Devant cette fameuse boulette, la chaîne a vite présenté ses excuses. Mais l’erreur était déjà consommée …

En effet, c’est avec un bandeau d’information partagé au bas de l’écran que l’annonce avait été publiée. (…). Une nouvelle qui avait fait crée un tollé à l’époque. Surtout qu’en l’espace de quelques minutes, la toile était déjà inondée par les messages annonçant la disparition du célèbre homme d’affaires. Le clan Tapie a fait comprendre à la chaîne que ce genre de bourde était impardonnable.

« La chaîne L’Équipe tient à présenter ses excuses à Bernard Tapie et ses proches, ainsi qu’à ses téléspectateurs, pour la diffusion, par erreur, d’une fausse information. La chaîne L’Équipe soutient plus que jamais Bernard Tapie dans sa lutte contre la maladie », a révélé l’Équipe.

Dieu merci, c’est désormais une vieille histoire et Bernard Tapis a pu fêter dernièrement, un évènement heureux. En effet, sa fille, Sophie Tapie, s’est unie de manière confidentielle au sein de la mairie de Saint Tropez. La Covid-19 oblige, la jeune mariée n’a pas enlevé son masque afin esquiver les contaminations.

En effet, elle a aussi accepté, dernièrement de livrer des révélations sur son mariage avec Jean Mathieu Marinetti. Ainsi, elle a dévoilé qu’ils avaient organisé une nouvelle version du jeu les Z’amours durant de la journée de leur mariage pour jauger leurs connaissances de l’un sur l’autre aujourd’hui très important pour eux.

Par ailleurs, Bernard Tapie a décidé de rompre de son silence afin de livrer des nouvelles sur sa maladie. « Je me sens donc actuellement beaucoup plus mal (…) C’est très violent (…) Ce ne sont pas les effets habituels de la chimio, qui sont la diarrhée ou les nausées. Ici, ce traitement peut altérer le cœur et l’assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit », a-t-il déclaré à nos confrères du ‘Soir’.

Avant de poursuivre : Les « tumeurs sont en régression en volume, mais pas en quantité. Il peut connaître des rémissions partielles, même une rémission totale momentanée, mais il repartira à un moment ou un autre.