Alors que Nicolas Sarkozy est déjà désespéré après sa bourde monumentale dans Quotidien, le talk-show de Yann Barthès, Audrey Pulvar l’enterre encore davantage. Ça balade.

En effet, le mari de Carla Bruni qui se montre en super forme aux côtés de sa tendre femme dans le dernier « Voici » s’est manifesté par une erreur, jugée comme raciste.

En réalité, il a parlé des dix « petits singes » d’Agatha Christie, à la place de « Dix Petits Nègres ».

Cependant, pour la journaliste, c’est un vrai dérapage raciste.

« Aujourd’hui, on ne peut plus rien dire » mais… on peut mettre un signe égal entre “nègre” et singe, dans un abyssal silence, sans contradiction », a-t-elle lâché.

Loading...

« Du pur et profond racisme, décomplexé, naturel. Au calme », a-t-elle lâché dans un message posté sur Twitter.

« Monsieur Nicolas Sarkozy, je dois vous dire que je suis interdite, devant cet extrait de Quotidien. Mon cœur bat la chamade, je tremble et j’ai la tête qui tourne. Dégoût ? Honte (pour vous) ? Je ne sais. Nous étions déjà des nègres, nous voilà singes », a-t-elle rajouté.

Par ailleurs, Jean-Michel Aphatie conseille quant à lui à l’ex-président de la république de faire son mea-culpa
« Est-ce l’assassinat de George Floyd qui a remué les inconscients au point de faire remonter à la surface le pire de ce qui s’y trouvait enfoui ? En tout cas, le président Nicolas Sarkozy serait bien inspiré de présenter des excuses ».