Audrey Fleurot vient de livrer des confidences croustillantes sur son adolescence troublée, en raison de sa supposait laideur. En effet, elle a déclaré qu’elle était laide lorsqu’elle avait 16 ans et que les garçons ne s’intéressaient pas vraiment d’elle.

« Son regard azur et ses courbes affolantes ne lui ont pas fait oublier ses lourds complexes », révèle le magazine « Closer », qui revient sur les témoignes faits par la sublime rousse durant une interview accordée au magazine Elle.

En effet, ce moment si triste a été retracée. En réalité, Il s’agit un petit choc qui la tourmenterait de manière continuelle.

« A 16 ans, j’étais laide…J’avais 20 kilos de plus, un appareil dentaire et ses coupes de cheveux approximatives », révèle « Closer » dans son édition datée du 24 juillet.

En réalité, les garçons pour lesquels elle avait été fasciné n’étaient non seulement pas intéressés, mais souvent se raillait d’elle.

Cependant, pour le magazine l’hebdomadaire people, « la roue a bien tourné ».

Quelques semaines avant cela, Audrey Fleurot était à l’Une de France Dimanche, qui avait révélait sa étonnante passion pendant qu’elle était encore très petite. En fait, elle confectionnait de drôles de gâteaux.

« Petite-fille, j’adorais confectionnais des gâteaux à la boue », a révélé celle qui avait par ailleurs réalisé des scènes de « Engrenages » dans un véritable pénitencier. Et elle a été surprise discutant à une tueuse en série.