Alors qu’il se fait discret, peut-être dans une résidence en région parisienne qui lui aurait été prêtée par un ami, Ary abittan a reçu une leçon de l’avocat de sa supposée victime, Maître Arash Derambarsh.

L’homme de loi brise le silence lors d’un entretien accordé à RTL, où il évoque longuement cette affaire médiatisée, qui ne serait pas uniquement une affaire de viol. Il y aussi le volet violence qui y serait attaché.

« Nous verrons si les faits sont établis et caractérisés ou pas, ma cliente considère que oui », explique l’avocat pour lequel cela ne fait aucun doute, l’étudiante de 23 ans dont il défend les intérêts aurait bel et bien subi de la part du héros de «Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu » un viol avec violences.

Ce comportement de l’acteur de 47 ans, papa de trois filles, aurait même été constaté. « Des ITT ont été constatées », a-t-il insisté.

Au cours de cet entretien, il semble faire la leçon à Ary Abittan, qui aurait rappelé devant les juges sa relation très régulière avec cette jeune femme.
Le fait de former un couple n’autorise par tous
les agissements.
«Ce n’est pas parce que vous établissez une relation intime avec quelqu’un que vous pouvez tout accepter », lâche-t-il, laissant entendre que la supposée victime aurait subi une certaine pression.

« qu’on arrête de discréditer la parole de la plaignante (…) qu’on arrête de dévaloriser la parole de la victime une bonne fois pour toute dans le pays » a-t-il lancé.