La fameuse émission « L’amour est dans le pré », diffusée sur M6 et présentée par Karine Le Marchand amuse à sa chaque nouvelle saison les téléspectateurs qui sont très attachés à l’émission. Car, le concept unique de l’émission a fait à ce que plusieurs couples de trouver le grand amour…

Plusieurs couples ont tiré leur épingle du jeu et sont devenus notamment connus, au point qu’ils ne pouvaient pas sortir sans être dérangés. S’il y a bien un couple incontournable, c’est bien celui de Annie et Thierry, qui sont soudainement tombés amoureux l’un de l’autre. Tout est allé très vite entre eux et juste quelques semaines après leur rencontre, les deux amants s’étaient mariés.

Parmi ces histoires d’amour que sont gravés sur nos mémoires, on trouve celle d’Annie et de Thierry. C’est en 2012, durant la saison 7 que les deux amants se sont vu pour la première fois et décident de continuer l’aventure, même après l’émission. Car, les tourtereaux ont eu un vrai béguin l’un pour l’autre. Ils se sont trouvés de nombreux points communs très vite et sont devenus rapidement très complices.

Selon plusieurs médias, Malgré leurs plusieurs points communs, le couple serait aux prise avec des problèmes dans leur mariage. D’autant plus que le couple a dû se confronter à plusieurs situations difficiles. Car, lors d’une soirée à l’extérieur, un incendie s’est déroulé à l’intérieur de l’exploitation de Thierry. Par malheur, Thierry a perdu plus de 500 m² ainsi que des animaux.

D’ailleurs, Annie n’entretient pas des relations avec la famille de son mai, qui ne l’a jamais aimée. Car, elle lui en ferait voir de toutes les couleurs. Sa belle-famille aurait tout fait pour la punir de se marier a l’unique homme de leur famille. Présentement, Annie aurait projeté de faire ses valises et retourner chez lui.

En effet, concernant son épouse Thierry, il désire prendre le parti de personne et fait ce que l’on appelle la « politique de l’autruche ». Un comportement qui n’aurait pas plu fortement à son Anne. D’autant plus que Thierry a livré lors d’un entretien que ce qui était essentiel c’était le point de vue de sa fille, issue d’une précédente relation.