En mars de l’an dernier, profitant du temps libre que lui laissait le confinement, mesure absolue pour en finir de la crise sanitaire, Anne Roumanoff a subi une délicate opération, évoquée par Ici Paris. Elle se serait résolue à subir une liposuccion de l’abdomen.

Cette intervention loin d’être anodine, a été expliquée par un spécialiste de l’émission Allô Docteurs sur France 5.

« Après une liposuccion, les douleurs post-opératoires sont importantes. Pour certaines patientes, c’est extrêmement douloureux, alors que pour d’autres, ça l’est beaucoup moins ».

L’humoriste, écartée d’Europe 1, quant à elle a subi la totale rapporte le magazine Ici Paris, qui dévoile des détails sur une opération secrète.

Elle en avait parlé lors d’un entretien accordé à Eric Dussart sur RTL.
«Je n’avais pas du tout percuté que c’était une opération, hyper… Franchement, ça fait très très mal, très, très mal », a expliqué Anne Roumanoff. Pendant une semaine, je me levais pour faire mon émission de radio, puis je me recouchais. J’avais mal ».

A lire aussi  Fabienne Carat, cadeau inestimable de TF1 avant son accouchement

Après avoir subi cette délicate intervention, l’humoriste a contacté le Covid.
Pour composer avec ce drame, elle s’était réfugiée dans la nourriture.

«Je me faisais livrer parce que c’était pendant le confinement. Je pensais que j’allais mourir et j’avais trouvé une adresse où elle faisait des steaks, en petits morceaux et des frites », a-t-elle indiqué. En quelques mois, elle a perdu la bénifice de son opération.