La Maman du petit Lino, tiré de sa relation avec Laurent Delahousse est vraiment fière de son fiancé, qui montre les crocs en balançant une véritable claque à ses détracteurs.

En effet, le journaliste star de France s’est fait attaquer pendant le confinement par Télérama, qui l’accusait d’avoir été conciliateur et complaisant avec les membres du gouvernement. Et que ses interviews ne seraient pas assez musclées.

« Compassion lénifiante pour les soignants et culpabilisation du péquin moyen », a relayé la publication.

Et d’aborder ensuite une considération très attentionnée à l’égard de Christophe Castaner et « célébration de Muriel Pénicaud… Dimanche soir, le 20 heures de France 2 œuvrait à la dépolitisation de la crise sanitaire ».

Cependant, ce week-end, le fiancé d’Alice Taglioni à retorqué de manière particulière à Télérama avec un missile balancé vers Éric Dupond-Moretti, le nouveau ministre de la Justice, qui est pourtant de la même contrée que lui du nord de la France.

« Je voulais parler des juges et des magistrats : est-ce qu’ils disposent en France, en tout cas vous l’avez déjà dit, d’une forme d’impunité ? Est-ce que les sanctions disciplinaires finalement, du conseil supérieur de la magistrature, répondent à des codes qui ne sont pas ceux auxquels vous adhérez ? », lui a-t-il questionné en lui faisant savoir ses anciens propos.

Alors, le ministre dévoile un grand chantier, celui de la responsabilité des juges.

« Déjà on va mettre en place cette justice de proximité », ajoute-t-il avant d’être coupé par le journaliste.

« On sent déjà que vous avez changé » a lâchait Laurent Delahousse à un ministre… Il fait de la défensive.

« Parce que vous êtes devenu ministre dans le langage, on sent que vous prenez des précautions. Mais à une époque, on vous entendait dire ‘quand même en France, ce n’est pas normal, les magistrats sont impunis’ ».