Dernièrement, L’animatrice ne s’affichait pas au mieux de sa forme sur les réseaux sociaux.

Elle présentait dernièrement et officieusement l’homme dans sa vie il y a de cela un an et demi.

La journaliste a reçu à l’occasion quelques critiques, comparée à une «cougar» alors qu’elle posait avec son compagnon moins âgé jeune qu’elle.

Si elle n’avait pas donné de l’importance à ces commentaires, Jordan Deguen, au contraire avait pris le temps d’y riposter.

«Et mais on dirait moi quand j’étais jeune », avait-il publié en son tour. En commentaire de son publication par contre, Alexandra Sublet avait écrit «We call it love » (nous appelons ça l’amour). Elle avait aussi publié sur internet, quelques jours avant, Jordan Deguen coiffé à l’indienne et qui dansait sur un chant de Billie Eilish.

Loading...

Leurs vacances d’été en Italie terminés, les tourtereaux sont de retour dans la réalité. Et celle-ci parait avoir été plutôt dramatique pour Alexandra Sublet, en effet la rentrée est déjà là et l’animatrice télé semble affligée par le retour de ses enfants à l’école. « Les enfants partent à l’école heureux et moi je pleure», a communiqué l’animatrice de TF1 sur internet.

«Pourtant, je me souviens bien des devoirs de la maison pendant le confinement ! Va comprendre toi», a-t-elle ajouté.

Alexandra Sublet avait certainement était confinée avec ses deux enfants, Charlie âgé 8 ans, et Alphonse âgé 6 ans. Le côté insolite est que son ancien mari, le producteur Clément Miserez, était aussi avec eux. Et la petite famille s’en était sorti sans dommage.

Les deux parents sont restés assez proches après leur séparation pour se confiner ensemble au profit de leurs enfants. « Dans une séparation, quand ni l’un ni l’autre ne part pour quelqu’un d’autre, quand il n’y a ni tromperie ni trahison, que chacun gagne sa vie, le divorce a plus de chance de réussir. Il nous a fallu quand même six mois pour trouver le bon équilibre», déclarait-elle dans le numéro du magazine Gala paru le 6 août.

«Je ne changerai pas cette jolie vie de maman et tout ce qui va avec mais ma vie de femme, c’est autre chose. Qu’il est bon d’être libre dans sa tête et de s’affranchir du regard des autres (…) c’est tellement important d’être à fond dans ce que l’on est, même publiquement. Et si ça peut aider d’autres femmes à vivre leurs histoires librement, alors tant mieux », révélé la maman de 43 ans.