Albert de Monaco se serait inspiré par son épouse, Charlène de Monaco, lors de sa rencontre avec un homme d’Église. Une requête spéciale aurait pu être formulée.

En 2012, lors de la rencontre de la première dame monégasque avec le Pape Benoît XVI, une demande spéciale aurait été faite.
Charlène de Monaco aurait demandé au souverain pontife de prier pour elle pour goûter enfin à la maternité, rapportait à l’époque le magazine France Dimanche.

Convertie au Catholicisme avant son union avec le prince de Monaco, à la tête d’une principauté où le Catholicisme est religion d’État, l’épouse du prince Albert ne serait cependant pas la seule à faire cette demande. Ce fut le cas aussi de la princesse Grace en 1957. Elle aurait demandé une prière pour avoir un fils, après avoir mis au monde la princesse Caroline.

A lire aussi  Mary ‘La Petite Maison dans la Prairie’ : une vie trépidante après la fin de la série …

Cette fois, lors de sa rencontre avec Cardinal Fernando Filoni, le prince souverain de Monaco aurait espéré que l’homme d’Église intercède auprès de Dieu afin que la princesse soit enfin de retour, et que celle-ci en finisse de ses ennuis de santé.
Ce week-end, le Grand Maître de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem a été reçu par le Prince Albert de Monaco dans sa résidence. Après une longue conversation, le Cardinal Fernando Filoni a conféré au Souverain de la Principauté l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem.

Il s’agit d’un ordre de chevalerie religieux, de droit pontifical, qui s’inspire des Croisades et est recréé en 1847 par décret papal. C’est maintenant un ordre au statut d’association de fidèles catholiques reconnue par le Saint-Siège.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par @hshprincealbertii