Après Nicolas Bedos fin septembre, ou encore Michel Sarran, c’est maintenant au tour d’Alain-Fabien Delon de lancer un vrai coup de gueule contre les autorités pour leur mauvaise gestion de la crise sanitaire. En fait, si les restaurants sont bouclés, les métros devraient l’être aussi.

En effet, fin septembre, le chef étoilé Michel Sarran a pris d’assaut sa page Instagram pour tacler la gestion de la crise sanitaire par les autorités. En effet, il s’est attaqué au ministre de l’Intérieur Olivier Véran.

« Comment pouvez-vous affirmer que des établissements comme le mien, et tant d’autres, qui accueillent une quarantaine de personnes avec des consignes rigoureusement appliquées, soient plus dangereux que les centres commerciaux ou les rassemblements privés ? », se demande le top chef de M6 sur ce réseau social.

Et c’est maintenant au tour d’Alain-Fabien Delon de fustiger cette hypocrisie en postant un cliché d’une station de métro parisien. Pas de distanciation sociale.

Cependant l’acteur de 26 ans a notamment fait parler de lui suite à ses révélations sur son fameux père, Alain Delon dans Télé Loisirs.

En effet, il l’a congratulé pour la série « Grand Hôtel » sur TF1.

« Vu que ses derniers « gros coups », ce sont des séries sur TF1 à 10 millions de téléspectateurs, Grand hôtel avait pour lui une consonance très forte : ‘si mon fils a été pris dans la série, c’est qu’il a travaillé dur pour en arriver là’. Le jeudi il m’appelait avant l’épisode et après pour débriefer. J’ai bien aimé, ça c’est nouveau ! », a déclaré Alain-Fabien Delon.