Agathe Auproux, qui publie constamment sur Instagram des clichés d’elle très glamour, a annoncé dernièrement qu’elle vivait un calvaire. A en croire que ces derniers mois n’ont pas été les plus faciles pour la ravissante brune, qui a dû faire face à un affreux cancer apparu, il y a à peu près un an. Actuellement, elle s’en est sortie et profite de chaque instant de sa vie.

Durant une interview accordée à la publication « Lady », l’ancienne chroniqueuse de Cyril Hanouna a fait des révélations surprenantes sur sa façon de voir le monde. « Chérissez votre existence, c’est le seul et unique enseignement. Rémission complète. Après 6 mois de chimiothérapie, le cancer est donc parti. Je suis guérie », a-t-elle expliqué sur les réseaux sociaux, où elle est très présente.

De plus, dernièrement la ravissante brune a aussi dévoilé, qu’elle allait revenir à la télévision. Cependant, elle n’a fourni aucun détail sur le nom de l’émission ou encore son concept. Quoiqu’il en soit, plusieurs de ses fanatiques lui ont répondu sur les réseaux sociaux, qu’ils étaient ravis de la revoir à la télévision et qu’elle leur avait manqué.

Suivi par plus de 840 000 fans, Agathe Auproux a révélé qu’elle se sentait pas très bien ces dernièrement temps. Que ses fanatiques se rassurent, son cancer n’est pas de retour. Il s’agit de tout autre chose qui lui préoccupe. Car, pour perdre quelques rondeurs qui lui « gâchent la vie », la jolie brune a décidé de s’occuper de tout et débute des séances de sport intensives.

« Info : mes jambes (mes cuisses en fait) sont hors d’état de marche. Je n’ai jamais ressenti ça de ma vie. Mdr. Je peux à peine me déplacer. Mon corps tenait à te remercier de lui faire prendre conscience de ses muscles aussi profondément. Et il a hâte d’être en 2021 pour être ultra frais », a livré Agathe Auproux.

D’autre part, elle a avoué en avoir assez des agressions verbales dont elle fait souvent l’objet.

« Cet été, oui, je marchais tranquillement de la rue et un mec, après ils te reconnaissent de la télé, et ils te disent : ah, c’est toi, bon bah, tu me donnes ton numéro. Non non, je ne donne pas mon numéro. Et en plus, c’est pareil, c’est dans une rue passante et tu continues de marcher. Tu t’arrêtes pas, tu fais pas la discussion avec cette personne », a-t-elle ajouté.

Et de poursuivre : « Et ce qui m’a interpellé, c’est que pour la première fois, il y a eu un contact physique, ce qui n’était jamais arrivé avant, il m’attrape le bras pour que je me retourne, et il me dit : c’est bon, tu peux me donner ton numéro, tu te prends pour qui ? Je pense que j’ai eu de la chance, mais après toi, tu viens nous raconter qu’il y avait plein de gens autour et que ça n’a rien changé. Alors je m’étais dit que j’ai eu de la chance de ne pas avoir été seul avec ce mec-là ».